La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop Cestas
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mercredi

Ouvert de 09h30 à 19h30

Produits indésirables dans les cosmétiques : Biocoop fait figure de bon élève

Produits indésirables dans les cosmétiques : Biocoop fait figure de bon élève

Le 07/03/2017

Biocoop Cestas
Le 21 février 2017, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a réédité les résultats d’un rapport mettant en lumière la présence de 11 substances indésirables dans certains produits d’hygiène et de beauté. L’occasion pour Biocoop de revenir sur son engagement en faveur d’une consommation responsable, notamment au niveau de ses cosmétiques.

Déjà un an que la liste des substances préoccupantes contenues dans 400 cosmétiques (gels douche, crèmes pour le corps, dentifrices, lingettes pour bébé…) est parue dans l’UFC-Que Choisir. Pour autant, rien n’a changé depuis cette publication. En effet, 90 % des produits mis en cause en 2016 contiennent toujours les mêmes composants indésirables. Désireuse de faire bouger les choses – et ainsi, obtenir l’adoption de mesures réglementaires européennes plus protectrices vis-à-vis des consommateurs – l’association a choisi de publier à nouveau ce rapport. Au vu des résultats, l’avis des experts (l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail et l’Association Française de Dermatologie pour la France et au niveau Européen le Scientific Committee on Consumer Safety–SCCS, ainsi que la Commission Européenne) est unanime : certains composants devraient être limités, voire retirer des produits de beauté incriminés. Car, même si leur mention est obligatoire, pas facile pour le consommateur de s’y retrouver parmi la foultitude de termes scientifiques affichés sur les étiquettes.

Des produits certifiés bio chez Biocoop

Chez Biocoop, aucun perturbateur endocrinien n’a été répertorié dans ses cosmétiques. La raison à cela ? Ils répondent tous à un label et/ ou à un cahier de charge écolo… plus exigeants que la réglementation européenne ! Contrairement aux produits conventionnels, les cosmétiques bio contiennent un maximum d’ingrédients d’origine végétale et interdisent les substances jugées indésirables comme ceux issus de la pétrochimie ou les parfums de synthèse. Les principes actifs représentent une majorité du produit, contre moins de 1 % parfois en grande distribution (par exemple, l’huile d’amande douce sert à la fois d’excipient et d’actif nourrissant). Enfin, en bio, les procédés de fabrication et les produits sont aussi plus respectueux de l’environnement. Autant de garde-fous, gages de qualité pour les consommateurs.

 

*Substances indésirables :

Perturbateurs endocriniens : BHA, BHT, butylparaben, Potassium Butylparaben ou Sodium Butylparaben, Propylparaben, Potassium Propylparaben, ou sodium Propylparaben, Cyclopentasiloxane, Cyclotetrasiloxane, Cyclomethicone, Benzophenone-1 et 3, Ethylhexyl Methoxycinnamate, triclosan.

Irritants : Ammonium Lauryl Sulfate, sodium Lauryl Sulfate.

Allergènes : methylisothiazolinone (MIT), methylchloroisothiazolinone (MCIT), P-phenylenediamine.

 

Zoom sur les labels et cahiers des charges bio

Retour